Faire du kitesurf : les étapes fondamentales pour mieux l’apprendre

Si vous êtes un débutant, vous pouvez éprouver des difficultés à apprendre le kitesurf. Mais, pour maîtriser les rudiments de ce sport, vous n’avez pas besoin d’être musclé ou de prendre des risques inconsidérés. Tout bon rideur le devient surtout à force de volonté et de persévérance dans l’apprentissage. En suivant les six petites, mais cruciales étapes que voici, vous apprendrez à faire du kitesurf.

L’observation des éléments

La première étape à respecter pour mieux apprendre à faire du kitesurf est de prendre tout le temps nécessaire pour observer les éléments. Ces éléments se rapportent au vent, à l’eau et aux obstacles éventuels. Apprenez dans un premier temps à connaître le vent. Et pour cela, vous devez pouvoir répondre aux questions suivantes :

  • d’où le vent vient-il ?
  • quelle est sa force et quelle direction prend-il par rapport au rivage ?

En ayant une bonne connaissance du vent, vous serez par exemple en mesure de faire un choix judicieux de la taille de votre voile. Apprenez également à analyser le plan d’eau pour vous faire une idée précise des dangers et obstacles potentiels. Vous devez en effet garder l’œil sur les rochers tout comme les bateaux se trouvant sur l’eau.

La connaissance du matériel de kitesurf

apprendre-le-kirtsurf

Vous devez donc savoir analyser les éléments, mais vous devez aussi maîtriser votre matériel. Il faudra savoir dérouler vos lignes comme il faut. Il faudra aussi apprendre à gonfler l’aile et à établir la connexion entre l’aile et la barre. La connexion de l’aile est très importante, car un accident est vite arrivé lorsqu’elle est mal réalisée.

Maîtrisez par ailleurs l’ensemble des dispositifs de sécurité sur la barre afin de vous prémunir de tout accident. Vous saurez alors le cas échéant, vous décrocher de l’aile. Peu importe la procédure suivie pour connecter votre aile, assurez-vous qu’elle le soit correctement aux lignes. Et contrôlez régulièrement l’état de ces lignes. Aussi, avant tout vol :

  • inspectez votre aile et vérifiez que le gonflage de ses boudins est bien suffisant ;
  • en plus de la vérification de l’état des lignes, vous devez vérifier leur connexion à l’aile de même qu’à la barre de contrôle ;
  • soyez certain que votre système de sécurité est dans un état optimal ;
  • assurez-vous que vous ne mettez personne en danger.

Le maniement de l’aile de kitesurf

En général, les débutants se mettent en binôme pour apprendre comment lever une aile de kitesurf. Ainsi, alors qu’une personne se positionne à la barre, la seconde garde l’aile et la lâche dès que le signal est lancé pour son décollage. Il est possible de faire cette opération à terre. Mais aujourd’hui, elle se fait le plus souvent dans l’eau dans le but de réduire l’impact provoqué par les chutes éventuelles.

Dès que l’aile est en l’air, il faut qu’elle monte lentement et sans produire de la puissance le long du bord de la fenêtre. On prend connaissance des limites de la fenêtre de vent après quelques aller-retour le long du bord de fenêtre. L’apprenti kitesurfeur est rapidement en mesure d’utiliser la traction de l’aile en la faisant mouvoir au milieu de la fenêtre. En nage tractée, il se fera alors tracter dans l’eau. Vous êtes prêt à passer à l’étape suivante dès que vous avez une maîtrise parfaite de la puissance de votre aile, ne laissez plus tomber l’aile et savez bien vous orienter.

Le premier water-start au kitesurf

À l’issue des trois premières étapes, vous serez à même de faire votre premier water-start. En clair, vous pourrez vous lever sur l’eau et enfin vous prendrez de la hauteur. Avant de vous essayer au water-start, vous devez régler convenablement les footstraps de votre planche pour pouvoir aisément l’enfiler. Mettez par la suite votre aile au zénith. Choisissez une direction (à droite ou à gauche). À ce sujet, sachez que vous naviguerez mieux sur le bord où votre pied d’appel est positionné à l’arrière de la planche. Commencez par balancer votre aile de droite à gauche.

Dos au vent, vous commencerez alors à dériver avec vos pieds et votre planche dans l’eau. Dès que vous gagnez en confiance, disposez votre aile à 11 heures et positionnez-la dans la fenêtre opposée afin de produire une puissance optimale et de vous lever sur la planche.

Ne vous accrochez pas à la barre et ne tirez pas sinon vous ferez perdre à l’aile toute sa puissance en un laps de temps. Respectez le principe du choquer-border. Autrement dit, bordez pour accélérer l’aile puis choquez lorsque celle-ci remonte.

Les premiers bords et la remontée au vent

apprendre-le-kirtsurf

Dès que vous maîtrisez le water-start, vous pouvez commencer à glisser sur l’eau et à tirer vos premiers bords. Attention, cette étape nécessite une pratique assidue pour finalement trouver votre équilibre.

Ne vous contentez pas de rider de votre bon côté. Apprenez à le faire des deux côtés. En prenant de bons appuis et en positionnant bien votre corps, vous pourrez progressivement remonter au vent. Pour caper, servez-vous de vos épaules, de votre bassin ainsi que de votre regard.

L’autonomie et la gestion de l’environnement

Si vous suivez toutes les étapes précédentes, vous serez alors en mesure de remonter au vent des deux côtés. Désormais, vous pourrez vous accoutumer à d’autres spots. Vous pourrez aussi commencer vos sauts et transitions. Vous pourrez également faire des essais dans les vagues.

Pratiquez le kitesurf avec d’autres kiters afin de maitriser les règles de priorité. Mais déjà, sachez qu’un kiter partant de la plage est prioritaire sur celui revenant du large. Soyez donc très attentif pour éviter toute collision. Aussi, retenez qu’en tant que kiter, vous avez la priorité sur le plan d’eau si vous avez la main droite en avant sur la barre. Parmi les meilleures destinations pour une bonne pratique du kirtesurf, se trouvent :

  • Le Morne (ile Maurice) ;
  • Hamata en Egypte ;
  • Piaui (Barra Grande, Brésil) ;
  • Jericoacoara (Bresil) ;
  • Maui (Hawaï).

 

L’apprentissage du kitesurf passe par l’observation des éléments et la connaissance du matériel. Puis, il faut savoir manier l’aile du kitesurf avant de faire ses premiers water-sart, ses premiers bords et de remonter au vent. Enfin, on devient autonome et on apprend à gérer son environnement.

Vous aimerez aussi...