Les pertes blanches crémeuses : est-ce un signe de grossesse ?

La femme s’inquiète souvent de son état de santé lorsqu’elle rencontre des phénomènes nouveaux qu’elle ne connaissait pas ou dont elle n’a jamais entendu parler comme les pertes blanches crémeuses. Ces dernières font partie des sécrétions vaginales naturelles liées au fonctionnement du cycle menstruel de la femme. C’est lié à un mécanisme de fluctuations hormonales durant la période menstruelle ou la période de gestation. Elles peuvent constituer des signes avant-coureurs de grossesse ou d’infection. Dans quel cas est-ce qu’il y a lieu de s’inquiéter ou de croire qu’il s’agit des infections vaginales ? Quand peut-on s’en servir comme élément probant annonçant avec certitude une grossesse ?

Les pertes blanches crémeuses : origine

Les pertes blanches crémeuses appelées pertes vaginales ou encore leucorrhées sont des sécrétions du vagin et de l’utérus. Elles apparaissent durant tout le cycle hormonal de la femme allant de quelques années avant la pré-puberté à des années après la ménopause. Il s’agit d’une méthode de régulation naturelle des fluides, des déchets et autres prenant possession de l’espace. Le vagin étant une partie très sensible du corps de la femme a besoin d’être protégé, couvert et nettoyé. Cela sous-entend que si une femme a des pertes blanches crémeuses que sa première pensée soit : je suis en très bonne santé.

L’utilité des pertes crémeuses

pertes blanches crémeuses

Les pertes servent essentiellement de liquide de nettoyage de l’appareil génital de la femme. Elles lui procurent une sensation de fraîcheur et de nouveauté.

Pertes blanches crémeuses, un rôle de nettoyeur vaginal

Le liquide a pour mission principale de réguler le passage des bactéries. Il s’agit d’un nettoyage naturel visant à conserver la flore vaginale et à lui laisser un climat approprié pour une meilleure réactivité. Il évacue non seulement les cellules mortes, mais également les germes ayant fait du vagin leur espace de développement.

Pertes blanches crémeuses, un moyen d’humidification

Les pertes blanches crémeuses procurent à la femme un bien-être singulier. C’est un lubrifiant naturel facilitant la pénétration durant l’acte sexuel. Le frottement est plus savoureux lorsque le liquide est abondant. Son abondance est en lien avec le degré d’excitation de la femme.

Pertes blanches crémeuses, un canal pour les spermatozoïdes

Les pertes blanches crémeuses sont des véhicules de transport qui amènent les spermatozoïdes jusqu’à la porte de l’ovule. Il s’agit d’un liquide possédant toutes les substances requises pour offrir aux gamètes mâles la possibilité de vivre assez longtemps avec l’énergie conséquente pour atteindre l’ovule et la féconder.

Les pertes blanches crémeuses comme symptômes de grossesse

pertes blanches crémeuses

Pour en savoir plus sur les pertes vaginales de cette sorte exploitables comme symptômes de grossesse, le premier élément à pouvoir fournir le renseignement est la quantité du liquide. Durant la grossesse, diverses modifications hormonales s’observent provoquant des mutations parfois anormales. La quantité du liquide hormonale augmente de façon drastique.

Les pertes blanches crémeuses en temps de grossesse sont issues généralement de la sécrétion durant l’implantation de l’œuf fécondé dans l’utérus de l’Hormone Chorionique Gonadotrope. Dès que cette hormone est sécrétée, elle provoque la croissance du nombre d’œstrogènes. Cela finit par donner les pertes blanches crémeuses.

Donc lorsqu’il y a grossesse, les pertes sont plus abondantes. C’est ce qui est ordinairement, mais dans certains cas peu fréquents, les femmes peuvent ne pas remarquer d’augmentation alors qu’elles sont enceintes ou en remarquer sans pour autant être enceintes. Cela dépend de la façon dont fonctionne l’organisme de chaque individu.

Certaines femmes ont des pertes de couleur blanchâtre et laiteuse tandis que d’autres les ont simplement plus abondantes qu’à l’accoutumée. Il y a que même des fois, c’est accompagné de quelques malaises ou des vertiges qui donnent une sensation de faiblesse à la personne concernée.

De toutes les façons, avant d’en déduire que ce sont des pertes vaginales ayant trait à une grossesse, il conviendrait de rester sensibles aux différentes modifications organiques. Cela va vous permettre de savoir si les vomissements, les tensions mammaires, les retards des menstrues et le dégoût pour certains aliments sont aussi au rendez-vous ainsi que d’autres symptômes ne pouvant faire l’objet d’incertitude en termes de signalisation d’une grossesse. Pourquoi ne pas recourir à un test de grossesse si l’on croit être enceinte ? Il faut choisir des marques de test assez fiables.

Les pertes blanches crémeuses comme signes d’infections vaginales

Pertes blanches crémeuses

Les pertes vaginales sont généralement reconnues comme des moyens naturels de protection de la flore vaginale. Il arrive des fois qu’un changement brusque du cycle de sécrétion de ces hormones à la base des leucorrhées augmentant la quantité du liquide soit juste un signe du déclenchement d’une certaine conquête de l’espace vaginal par des bactéries nuisibles.

Dans la plupart des cas, les sécrétions deviennent trop collantes, visqueuses, voire gluantes, ou virent de la couleur blanchâtre à une couleur jaunâtre. Les vulves finissent par donner des sensations de démangeaisons et l’on a tendance à croire que cela picote. Le sang s’invite parfois et cela devient alors plus inquiétant.

Au-delà de ces signes prioritaires, il y a d’autres réactions du corps qui renseignent sur la présence d’organisme étranger. Il est question des règles douloureuses ou des rapports sexuels douloureux. On a souvent mal au ventre ou au bas-ventre. Des fois, on ressent des brûlures au niveau des différentes lèvres de l’appareil génital. Dans ces cas de figure, il est recommandé d’en aviser un professionnel de la santé. Cela garantit un suivi et traitement approprié permettant d’éviter les complications.

Le médecin spécialiste est la personne la mieux indiquée pour réaliser des analyses poussées dans le but de connaître avec certitude la source du problème. Ceci dans le but d’éradiquer une fois pour de bon le mal qui se fait ressentir.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 11/09/2019

    […] aussi notre article sur Les pertes blanches crémeuses et sur comment utiliser un dermaroller […]